lundi 23 avril 2007

Enfermatique et Ordihorreur

Lundi matin au boulot :
-Greg, comment ca marche internet?
-T'as enfin compris qu'avec ta gueule tu ne pourras jamais rien trouver en réel! Me répond-il d'un rire gras.(...connard!)
-Tu choisis un serveur, tu t'abonnes et a toi le net.
-C'est quoi le meilleur serveur? - A toi de voir, ce n’est pas évident. Tout dépend ce que tu cherches, il y'a tout d'abord blablabla blablablablablabla blablablablablablablabblabla le moins cher blablablablablablablablablablabla blablablablablablabla blablablablablablablabla blablabla, téléphone compris blabla blabla blablablablab labl ablablablab lablablablabla... (C'est bizarre, j'ai complètement décroché au bout du premier mot. Je le fixe en inclinant la tête, j'esquisse un sourire en coin quand il rigole, et je me rends compte que vu de près, le père Greg commence quand même à avoir des rides... Ses jours sont compté, il sera bientôt tout fripé, et finis toutes les conquêtes qui viennent le chercher inlassablement tous les soirs! Il m'énerve...)
-Bla blablablablablablablablablabla blabla blablablablablablablablablablablablablabla le plus rapide pour afficher les pages blablablablablablablablabla et le câble aussi blablablablablablablablablabla téléphoner en même temps blablablablablablablablablab lablablablablab lablablablablablablablablablablablabla.... (Bon, j'ai encore mon linge sale avec moi, ça risque de commencer à sentir fort...Faudra vraiment que je passe à la lingerie tout de suite après le taff...)
-Bla blablablablablablablablablablablablablablabla alors tu dois vérifier le contrat blablablablablablablablabla blablablablablablablablablablablablablablablablabla, assistance technique blablablabla blablablablablablablab lablablablablablablablablablablabla...Tu as compris? (Tiens, je me demande si j'ai bien fermer la fenêtre de chez moi... S'il se met à pleuvoir ca va encore être trempé, mais d'un autre côté je ne supportais plus l'odeur de fauve, il fallait vraiment aérer...)
-T'AS COMPRIS? (braille-t-il)
-Heu, oui, bien sur pour qui tu me prends??? A la première heure (de l'après-midi évidement) le lendemain j'ai rendez-vous devant le « paradis de l'informatique » (Je ne vais pas donner le nom de Surcouf, ça leur ferait encore plus de pub gratos ! Merde ! C’est ce que je viens de faire… Zut de zut de crotte de bique… Passons.) Luca a bien voulu m'accompagner vu qu’il s'y connait en informatique, et que c’est mon amigo.
-Donc c'est bien internet que tu veux? Me demande-t-il septique en plissant les yeux.
-OUI! Je lui réponds avec une assurance à toute épreuve! (Je crois que même le jour de mon mariage, si je me marie un jour, je ne serai pas aussi déterminé !)
-ADSL? Haut débit? Téléphone compris? Avec le câble? 5 Méga? 3 mégas?
-Heu...
Il me dévisage et il me semble bien que pendant un instant il comprend le degré de se grand moment de solitude.
-Tu veux que je m'occupe de tout, c’est ça?
-On commence à parler enfin la même langue! Les portes automatiques s’ouvrent sur un monde hostile et froid. Nous foulons de nos pieds ces terres aseptisés et progressons tant bien que mal dans des rayons qui ne m'évoquent rien. C’est qu’il y’à des étages en plus ! Ils ont biens essayé de mettre des couleurs, mais ça ne trompe personne ! L’informatique est un domaine morne et ennuyeux. J'observe la population qui semble habité les lieux... Des hommes (et quelques femmes !) Boutonneux, binoclards, à cheveux gras et filasses... Ils semblent s'exciter sur de petites boites en plastiques et en cartons, ou sur des genres de cartes. Il me semble même entendre à un moment donner les mots "producteur ou processeur, carte gramatophonique, moteur 12 gigabites (je l'ai pas vu se porno là...Je vais essayer de retenir le nom). Soudain, alors que je ne m’y attends pas, collant de près aux talons de mon ami, un de ses étranges personnages se précipite vers nous, et j'en profite pour l'observer de plus près. Tout y est: des cernes dignes de mes plus grosses cuites ornent de magnifiques yeux rouges injectés de sang agrandis par des lunettes à double foyers... Les cheveux longs sont tellement huileux qu’en les pressant je suis à peu près certains qu’on pourrait faire frire les frites et les nugget’s d’un macdo de banlieue pendant au moins une semaine. Ses sortent de tentacules capillaires tombent sur un front où une multitude de cribles rouges violacés sont là pour témoigner que l'acné est un fléau ! Même quand on à dépassé la trentaine. Il se met à sourire, je mets en route mon zoom oculaire et…Oui ! C’est bien ça : un appareil dentaire... Je zoom un peu plus et je distingue entre les fils de fer des petits dépôts verdâtres… Il sert la main de Luca qui lui sourit (comment fait-il pour connaître quelqu’un comme moi et quelqu’un comme ça ?) et me présente. Je sers une main qui est évidement d'une moiteur répugnante, et alors que je l'essuie discrètement sur mon 501, ils entament une conversation qui ressemble à s'y méprendre à toutes celles que j'ai entendue jusque là. Cette fois, ça parle en plus de Star wars, du seigneur des anneaux, et de nuit en réseaux... Je ne cherche même plus à comprendre, je passe en même mode que la veille face à Greg: sourire et inclinaison de tête... En mon for intérieur je constate en plissant les narines que ca sent le poney, le fromage rance et un subtil relent d’égout... J'ai besoin d'une clope, je ne supporte plus se lieux, je commence à avoir des sueurs froides...
Je sors et attend Luca devant le magasin...
Le paradis de l'informatique, mon cul !

Arrivé chez moi, Lucas fait tout les branchements sur le pc que je me suis acheté sur un coup de tête l'année dernière. (Car tout le monde en avait un et que je voulais faire le mec trop dans le coup pour impressionner une fille qui semblait aimer la technologie, mais qui en fait s'est avérée....Heu, je m'égare là) Les branchements sont fait, les programmes installés y'a plus qu'à surfer. Luca me montre les rudiments: moteur de recherche, création de boite mail, et de programme de dialogue...Blablabla.... Mais il m'assure que ça viendra tout seul avec la pratique... Je le remercie et le met promptement à la porte avec dans la main un petit sachet de beuh pour le remercier de son aide !
Je me mets devant l’écran, vais sur le moteur de recherche qui commence par g, et tape d’une main tremblante :…..S……E……X……E
Un monde tout nouveau et merveilleux s’offre à moi ! Je passe un excellent moment !Le lendemain, je me précipite, j'allume le pc, je me connecte et... Ca ne marche pas ! C'est quoi se bordel ? Je réessaye ; toujours rien. J'appelle Lucas au bord de la crise de nerfs, il me donne des indications téléphoniques que je ne comprends qu'à moitié. Voyant que ça ne marche pas, il me dit:
-Heu, là je ne peux pas trop parler, je suis en train de faire évoluer mon pandragon en Iguanodon et comme ça je pourrai passer maître des chevaliers chevauchants... Tu n'as qu'à appelé le service technique, mais assieds-toi et fait le plein de clopes...
-Pourquoi?
-Tu verras. Bon je te laisse. Je prends la boite de la trucboxlive doom Z-3, compose le numéro au dos, m'allume une sucette à cancer et attend... Longtemps... La musique est absolument infernale, mélange de rire d'enfant et d’envolées lyrique. Je pense que si on voulait faire parler quelqu’un sous la torture, il suffirait de lui infliger ce gerbi sonore pour le faire craquer en 12 secondes.
On m'a annoncé il y a à peu près 10 minutes que je paierai 0,56€ la minute, et je n'ai encore parlé à personne. Finalement, je me rallume une clope quand quelqu'un me prend enfin en ligne: -Bonjour, Hervé Jefdooxidnh (ou quelque chose comme ça !), que puis-je pour vous? Il à une voix mielleuse. Je déteste ça. -Bonjour, j'ai un petit problème avec internet.
-Oui, quel est votre numéro client?
-Heu... Je n’en sais rien.
-Désolé dans ce cas je ne peux rien faire pour vous. Cherchez le, c'est nécessaire...
-Je, heu....
- Bon, donnez-moi votre nom. La voix mielleuse devient froide et autoritaire.
Je lui donne toutes les indications qu’il me demande et on commence... C'est très long. Il me fait aller dans des menus bizarre, me fait tout reconfigurer, me fait redémarrer au moins trois fois, me dit de patienter, puis il me fait tout désinstaller et réinstaller. Sachant que l'informatique est pour moi aussi concret que la fornication des mouches bleues en Afghanistan, il va s'en dire que ça prend du temps. D'un seul coup, alors que je sens ma patience arriver à son extrême limite, une voix "metalique m'annonce que mes trente minutes avec l'opérateur sont écoulées et me remercie de bien vouloir rappeler ultérieurement. Je me lève, me dirige dans la cuisine les poings crispés, je me sers un Gin to et trouve un demi pétard dans le cendrier. Je finis le joint et me rince la bouche avec l’alcool.
Je rappelle derechef, re musique chiante pendant seulement 13 minutes cette fois, (j'ai de la chance, non...?), et nouvel interlocuteur, qui est une interlocutrice:
-Camille Rinchouiller (ou quelque chose comme ça), que puis-je pour vous? Re voix mielleuse
-Bonjour, j'ai un petit problème avec internet. J'ai une voix sèche... Ma gentillesse et mon portefeuille ont des limites...
-Oui, quel est votre numéro client? Je lui donne mon numéro client à deux doigts de l'hystérie et lui explique tout ce qui s'est passé jusque là.
-Monsieur, je suis sincèrement désolée pour vous. (me dit-elle d'un ton compatissant.) -Comment ça?
-Vous êtes tombé sur une personne incompétente, nous avons eu un problème technique, et l'internet ne marche pas aujourd'hui. Il sera rétablit dans la nuit.
Je raccroche dégouté. J’ai mal à la tête, je suis épuisé, j’ai cette putain de musique dans la tête et j'ai envie de hurler. Je n’ai malheureusement personne sur qui gueuler sous la main. Si seulement j'avais un chat ou un chien...

1 commentaire:

Jiro a dit…

PC = Ptit con...